Le revêtement par poudrage électrostatique

Tension et courant – Quel est le rapport?


La tension et le courant ont une relation inversée lorsque l'alimentation électrique est limitée. C'est le cas pour les pistolets de poudrage électrostatique. La tension est le potentiel électrique pour réaliser le travail, tandis que le courant mesure le mouvement de l'électricité ou du travail réalisé. Une fois le potentiel utilisé, celui-ci devient du courant ; ainsi, il reste moins de potentiel ou d'énergie. La tension et le courant sont des réglages et des indicateurs utiles pour les pistolets électrostatiques.

Le « KV » (1 kilovolt = 1000 volts) est l'unité de mesure indiquant la charge électrique que le pistolet peut produire. Le courant (en microampères) est l'unité de mesure indiquant la charge passant de l'électrode du pistolet à l'air / à la poudre sortant du pistolet vers l'objet. Le pistolet doit être réglé à la valeur KV maximale disponible, jusqu'à obtention de la finition souhaitée. En effet, un réglage élevé de la tension génère le potentiel le plus élevé pour charger la poudre par rapport à un réglage bas, ceci permettant d'obtenir un transfert plus efficace. La charge doit être uniquement diminuée lorsque la réduction de l'ionisation ambiante devient nécessaire ou lorsque d'autres effets indésirables ne peuvent être contrôlés autrement. Il peut également être nécessaire de diminuer la charge lors du surpoudrage d'une pièce afin de réduire les risques de sur ionisation, dus au chargement de la couche inférieure durcie.

La rétroaction du courant est une meilleure indication que la tension, sur ce que fait la charge électrostatique. En effet, le courant indique quelle quantité de la charge se déplace ou opère, au lieu d'indiquer le potentiel de la charge. Le courant peut parfois être limité avec les systèmes de poudrage électrostatique, en fonction du type de console du pistolet. Limiter le courant est une très bonne manière de contrôler la charge électrostatique produite par le pistolet. C'est également la manière idéale d'obtenir un transfert hautement efficace, tout en travaillant près du substrat afin d'éviter l'effet ‘’cage de Faraday’’. Pour le premier passage, lors de revêtement des pièces complexes, la charge doit être réglée au maximum avec le courant limité à environ 25 à 30 microampères.

Il est bon de remarquer que le réglage de la charge à 100 KV est également un réglage limite intégré dans l'alimentation électrique. Vous n'obtiendrez probablement pas 100 KV lors de la pulvérisation sur une pièce. Lorsque vous pulvérisez sur une pièce, le potentiel (la tension) est réalisé en raison de la charge sur l'alimentation électrique et sera plus faible que le réglage réel. Plus la distance entre la pièce et le pistolet est réduite et plus la charge actuelle augmente. Lorsque la charge actuelle aura atteint le point de réglage, la charge chutera rapidement. Cette chute abrupte de la charge permet d'éviter l'ionisation inverse lorsque vous travaillez près du substrat.

En conclusion, la tension et le courant sont tous deux des facteurs très importants dans le procédé de poudrage électrostatique. Utiliser un appareil de commande pouvant surveiller ces deux réglages, apporte un avantage certain et donne à l'utilisateur une excellente flexibilité et un contrôle maximal.